« Les nouveaux contrats de ville » : 9èmes Journées nationales des professionnels du DSU les 27-28-29 août à Toulouse – PROGRAMME DÉFINITIF & INFOS PRATIQUES

Au moment où les acteurs locaux s’engagent dans l’élaboration des nouveaux contrats de ville, l’IRDSU et la Ville de Toulouse invitent les professionnels et les élus à venir travailler ensemble sur les enjeux de la réforme de la Politique de la Ville : participation citoyenne, géographie prioritaire, diagnostic, égalité de traitement, rôle de l’intercommunalité, droit commun, quartiers de « veille active »…

Visuel PREANNONCE JN 2014 pour site

Logos JN 2

telecharg color NEWLe PROGRAMME DÉFINITIF en version imprimable

fleche color NEW9 fiches « Clés de lecture » pour nourrir les échanges sur les contrats de ville

telecharg color NEWAdresses utiles

telecharg color NEWIdées de sorties à Toulouse

« Notre dernière enquête nationale – « Organisation et équipes-projets : des enjeux pour les futurs contrats de ville » – a montré à quel point cette nouvelle génération de la politique de la ville allait nécessiter une évolution profonde de la manière de la concevoir ou de la mettre en œuvre. Faute de quoi, dans un contexte très contraignant, elle ne sera pas à la hauteur des besoins des quartiers populaires.

Les mois qui viennent doivent donc être l’occasion :

d’envisager le Contrat de Ville comme un contrat-cadre pour un projet stratégique et non plus comme un programme figé, complété par des conventions d’applications opérationnelles thématiques et/ou territoriales, en prenant en compte le temps nécessaire à leur élaboration, et surtout inscrit dans une démarche d’amélioration continue sur 6 années ;

– de mener une réflexion sur les territoires de projet – qui ne se réduisent pas aux “quartiers prioritaires” ou “quartiers de veille” fixés par l’Etat – et qui s’appuie sur des évaluations ou des bilans de qualité, ainsi que sur des diagnostics partagés qui mettent en avant les ressources du territoire – pas que leurs faiblesses ! – et qui s’attachent aux dynamiques globales ;

de renouveler radicalement les démarches de participation citoyenne pour les redynamiser dans le temps en soutenant les pratiques indépendantes qui développent le pouvoir d’agir des habitants  – notamment des plus précarisés ;

–  de mobiliser des moyens financiers de droit commun mais surtout d’adapter les politiques et services publics existants par des méthodes de conduite du changement innovantes ;

de faire évoluer les équipes projet et l’ingénierie locale sur des enjeux de fond comme la participation citoyenne, la lutte contre les discriminations et l’adaptation du droit commun, de développer la coopération et le mode projet dans les organisations locales, de former les professionnels, les élus et les acteurs locaux, d’expérimenter ;

–  de faire évoluer la répartition des rôles entre l’intercommunalité et les communes dans le cadre des travaux menés par les nouveaux exécutifs sur l’amélioration de la gouvernance et de la solidarité du projet de territoire.

Autant de questions de fond sur lesquelles nous nous attacherons ensemble à apporter des éléments de réponses !

Le Bureau de l’IRDSU – juin 2014″ 

________________________________

« Les nouveaux contrats de ville » : 9èmes Journées nationales des professionnels du DSU

ESPACE DES DIVERSITÉS ET DE LA LAÏCITÉ – 38 rue d’Aubuisson – 31000 Toulouse

________________________________

PROGRAMME

Les inscriptions sont closes !

Les choix d’ateliers se font dans un deuxième temps, lorsque vous recevez la confirmation d’inscription.

________________________________

Mercredi 27 août

« Participation citoyenne et égalité de traitement : comment inscrire ces principes au cœur des nouveaux contrats de ville ? »

> De 9h à 12h – SÉMINAIRE INTERNE Professionnels/Élus du groupe national IRDSU « Égalité de traitement, prévention et lutte contre les discriminations » -> Voir le programme détaillé dans la rubrique du groupe de travail .

> de 12h à 14h – ACCUEIL DES PARTICIPANTS AUX JOURNÉES NATIONALES

> de 14h à 15h30 – 3 ATELIERS EN PARALLÈLE autour de la LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS et les INÉGALITÉS SOCIALES :

– Atelier 1 : « La laïcité : vecteur d’inclusion… ou d’exclusion ? »

La question de la laïcité, au delà des polémiques médiatiques, est le plus souvent un problème concret à résoudre au quotidien pour les élus et les techniciens sur les territoires. Comment réussir à la mettre en œuvre de manière inclusive dans les actes de la vie locale ?

Atelier 2 : « Lutte contre les discriminations et égalité femmes-hommes »

À quelles conditions la lutte contre les discriminations et l’égalité femmes-hommes peuvent elles se conjuguer dans les quartiers populaires pour promouvoir l’émancipation des femmes sans renforcer les préjugés à l’encontre des classes populaires et des immigrés?

– Atelier 3 : « Histoire et mémoire, action culturelle, et lutte contre les discriminations : quelles articulations ? » – en PARTENARIAT avec l’ESPACE DES DIVERSITÉS ET DE LA LAÏCITÉ

L’histoire et la mémoire de l’’immigration sont un des instruments de l’’action publique dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Comment se caractérisent ces entreprises de mémoire ? Quels types de récits véhiculent-elles ? Quels en sont les objectifs explicites ou implicites ? Quels en sont les effets possibles ?  Et à quelles conditions, ces projets contribuent-ils à lutter contre les discriminations ?

> de 16h à 17h30 – GROUPES DE TRAVAIL autour de la PARTICIPATION CITOYENNE

L’objectif est ambitieux. Alors au-delà des actions et des « dispositifs » ponctuels, à quelles conditions la participation citoyenne peut-elle être inscrite au cœur de l’élaboration et de l’animation des nouveaux contrats de ville ? Et surtout comment les pratiques des professionnels doivent-elles s’adapter à cet enjeu ?

Jeudi 28 août

« Des enjeux opérationnels pour les équipes-projet »

 > De 9h à 10h30 – ACCUEIL et FORUMS D’ÉCHANGES : « Des expériences positives à partager… »

> De 11h À 17h30 – 5 ATELIERS d’échanges de pratique EN PARALLÈLE sur 5 QUARTIERS TOULOUSAINS :

– Atelier 1 : « L’implication des habitants dans un projet d’aménagement urbain » – Quartier Bagatelle

A partir de la visite du quartier de Bagatelle et de la présentation de la démarche projet engagée sur la création d’un grand espace vert sur ce quartier, il s’agira de discuter sur la prise en compte des habitants dans la conception et la mise en œuvre d’un projet d’aménagement. La question de la participation citoyenne sera abordée plus largement à partir de témoignages sur des démarches ascendantes et descendantes de participation. Au delà du cadre formel proposé par l’Etat dans le cadre des futurs contrats de Ville, l’enjeu sera de capitaliser les bonnes expériences et de partager des principes pour la mise en œuvre effective de processus de participation citoyenne.

– Atelier 2 : « Des économies d’énergie à la ville durable » – Quartier Empalot

La visite du quartier d’Empalot et la présentation d’un projet partenarial « d’atelier solidaire » alliant sensibilisation aux économies d’énergies et entraide entre résidents du quartier permettra de questionner les liens entre le Développement Social Urbain et le Développement Durable. La question de l’implication directe des habitants dans ce type de projet sera également abordée à partir de témoignages d’acteurs locaux et de points de vue d’autres sites sur des expériences de mobilisations citoyennes. Ces actions nous donnerons aussi l’occasion de commencer à débattre sur la dimension intégrée des nouveaux contrats de ville.

– Atelier 3 : « Les quartiers de veille DANS la politique de la ville » – Quartier Jolimont

La nouvelle géographie de la politique de la ville a identifié des « quartiers de veille », en marge de la « géographie prioritaire » mais voué à être pris en compte dans les nouveaux contrats de ville. Ces territoires nécessitent la plupart du temps toujours une attention et des interventions. L’enjeu sera donc à la fois de les intégrer dans la stratégie territoriale globale et d’adapter les modes d’intervention aux nouvelles contraintes, notamment d’observation ou de mobilisation des moyens de droit commun.

– Atelier 4 : « Mobilités éducatives et co-éducation » – Quartier Reynerie

A partir de la visite du quartier de Reynerie , de la présentation du projet urbain croisés avec des éléments de contexte éducatif et social, les échanges aborderont les questions de désenclavement des quartiers, de mobilités éducatives et de co-éducation. Les questionnements autour de la participation des familles aux questions éducatives (Parcours de Réussite Éducative, aménagement de l’espace public, construction des écoles, participation au projet éducatif, …) seront abordés à partir d’expériences. Bien évidemment les complémentarités entre les dispositifs éducatifs et les Projets Educatifs (PEDT, PEL, volet éducation du futur dans le cadre des contrats de Ville) seront abordées. L’enjeu sera de capitaliser les bonnes expériences et de partager des principes pour la mise en œuvre effective de processus de parcours éducatifs réussis.

– Atelier 5 : « La santé et la lutte contre les souffrances au cœur d’un projet territorial »  – Quartier des Izards

Le quartier des Izards est confronté depuis plusieurs années à des problématiques lourdes où se croisent notamment trafics et usages de drogues, souffrance psychosociale (des habitants comme des acteurs de terrain), insécurité… De plus la re-configuration urbaine a bouleversé les habitudes et les équilibres. Dans ce contexte, les équipes-projet se sont appuyées sur une démarche de co-construction, à la croisée entre moyens spécifiques de la politique de la ville et droit commun (santé et prévention de la délinquance). Elles ont ainsi pu développer un accompagnement global des souffrances individuelles et collectives qui allie prévention et intervention précoce, accès aux soins, réduction des risques, insertion, implication des habitants et sécurité publique.

> A 19h30 – RÉCEPTION EN MAIRIE DE TOULOUSE

Vendredi 29 août

« Les acteurs locaux s’engagent dans l’élaboration des nouveaux contrats de ville »

> De 9h à 9h30 – ACCUEIL et FORUMS D’ÉCHANGES : « Dessine-moi un contrat de ville… »

> De 9h30 à 12h –  5 ATELIERS EN PARALLÈLE autour de l’élaboration des contrats de ville 

– Atelier 1 : « La mise en place des conseils citoyens » – en PARTENARIAT avec le COLLECTIF POUVOIR D’AGIR

La création des nouveaux conseils citoyens imposés par la loi va nécessiter pour les équipes et les acteurs locaux de faire des choix d’organisation : composition, animation, accompagnement, fonctionnement, etc. Et ceux-ci font clairement partie des conditions de réussite de ce nouveau dispositif.

– Atelier 2 : « Une gouvernance et une organisation adaptées aux enjeux des nouveaux contrats de ville : droit commun, place de l’intercommunalité, partenariat »

Les expérimentations ont bien montré la nécessité de relancer, voire de réinventer, les modalités d’animation partenariale du contrat. Cela passe notamment par l’évolution du rôle de l’intercommunalité dans le pilotage et par la redéfintion du rôle de l’État auprès des acteurs locaux.

– Atelier 3 : « L’évolution des équipes-projets »

La « réforme » de la politique de la ville nécessite sans doute une évolution des équipes-projet, dans leur composition, leurs compétences et leur organisation. Les professionnels doivent donc commencer par prendre du recul et analyser la situation actuelle pur pouvoir proposer des évolutions.

– Atelier 4 : « Vers des projets intégrés inscrits dans les politiques européennes de cohésion »

Les politiques de cohésion européennes ont souvent été négligées par les territoires ou déployées sans lien avec la politique de la ville. L’enjeu est donc aujourd’hui de mieux comprendre ces politiques complexes, de s’inspirer des logiques de « projets intégrés » et de profiter de l’opportunité de la réforme pour s’engager dans le « volet Europe du contrat de ville ».

– Atelier 5 : « Géographie prioritaire, quartiers de veille, droit commun : quels outils de diagnostic et d’évaluation pour suivre les nouveaux contrats de ville ? »

La refonte de la géographie prioritaire et l’élaboration d’un nouveau contrat se font sur la base de nouveaux éléments statistiques et cartographiques que les équipes doivent s’approprier pour comprendre le territoire, définir des objectifs et suivre le projet dans la durée.

> De 14h À 16h30 – TABLE RONDE de clôture – « Enjeux et perspectives pour la mise en œuvre des nouveaux contrats de ville »

La réforme qui va se concrétiser dans le travail des acteurs locaux d’ici 2015 est ambitieuse ; elle affirme la nécessité de changer la manière-même de « faire de la politique de la ville ».  Tous s’accordent donc à dire qu’elle passera aussi par une évolution profonde des organisations locales, au niveau technique comme au niveau politique, au sein des collectivités comme dans leurs relations partenariales.

Mais une politique de développement territorial ne peut se cantonner à des périmètres et à des dispositifs restreints. Un des enjeux de cette réforme est donc d’inscrire la politique menée au titre des quartiers les plus pauvres dans une logique plus large, dans une politique transversale d’aménagement et de développement des territoires.

Avec :

– Olivier Noël, Maître de conférences associé de sociologie politique, responsable du Master Professionnel Politique de la Ville et Développement Territorial, Université Montpellier 3

– Philippe Estèbe, directeur de l’IHEDATE (Institut des Hautes Études de Développement et d’Aménagement des Territoires en Europe) , enseignant à Sciences Po et professeur associé au CNAM

– Raphaël Le Méhauté, commissaire général délégué à l’égalité des territoires, directeur de la ville et de la cohésion urbaine au CGET

– Sylvie Rebière-Pouyade, présidente de l’IRDSU

Table ronde animée par Christine Roman, directrice de Pays et Quartiers d’Aquitaine.

____________________

La PARTICIPATION AUX FRAIS est de 40 € pour le mercredi 27 / 60 € pour le jeudi 28 / 60 € pour le vendredi 29. Pour les ADHÉRENTS à l’IRDSU et les agents ou élus des COLLECTIVITÉS ABONNÉES à l’IRDSU la participation aux frais est de 20 € pour le mercredi 27 / 30 € pour le jeudi 28  / 30 € pour le vendredi 29. La participation est gratuite pour les étudiants, les demandeurs d’emploi et les retraités (Attention : inscription obligatoire !).

____________________

Les inscriptions sont closes !

Les choix d’ateliers se font dans un deuxième temps, lorsque vous recevez la confirmation d’inscription.

 

____________________

telecharg color NEWLe PROGRAMME DÉFINITIF en version imprimable

fleche color NEW9 fiches « Clés de lecture » pour nourrir les échanges sur les contrats de ville

telecharg color NEWAdresses utiles

telecharg color NEWIdées de sorties à Toulouse

 

Commentaires

  • Bonjour,

    Notre participation exprime l’intérêt pour le développement de la cité. Nous voulons une ville solidaire pour un avenir durable. Aux générations futures, présent et avenir…

    Sincèrement,
    BL

    De BEKHTI Lahouari le 16/07/14 à 1 h 52 min

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.