L’IRDSU a animé une co-formation « Projet de territoire » avec le CUCS de Papeete

L’IRDSU a noué un partenariat avec le Syndicat mixte de gestion du CUCS de Papeete, en Polynésie française, pour organiser une co-formation à destination des équipes locales : « Construire ensemble les projets des territoires prioritaires de l’agglomération de Papeete ».

Deux administrateurs et un chargé de développement de l’IRDSU ont animé avec l’équipe du CUCS dix journées basées sur l’échange de pratiques pour une quarantaine de professionnels intervenant dans sept communes.

La co-formation s’appuyait à la fois sur l’analyse de la situation locale, des apports théoriques ou des outils et des échanges de pratique, pour :

  • prendre du recul
  • valoriser les pratiques locales
  • qualifier les acteurs locaux
  • développer le travail en réseau, au niveau communal et au niveau intercommunal
  • définir des perspectives de travail pour les acteurs locaux
  • renforcer les liens avec les professionnels de métropole

Cette première session s’est organisée autour du diagnostic de territoire et de l’organisation locale sur 3 « sites » communaux : Mahina (+ Arue), Pirae (+ Moorea) et Faa’a (+ Punaauia et Papara).

Autour de 4 thèmes :

  • LE DIAGNOSTIC
  • LES ÉQUIPES-PROJET
  • LA PARTICIPATION DES HABITANTS
  • LA GOUVERNANCE

+ des séquences pratiques sur le diagnostic en marchant et une réunion avec des associations d’habitants

Une deuxième session devrait avoir lieu en juin autour de la formalisation des projets de territoire et du contrat de ville.

La restitution officielle a eu lieu le vendredi 6 décembre au Conseil Economique, Social et Culturel à Papeete, en présence de Michel Villac, secrétaire général de l’ACSé, Roméo Le Gayic, président du syndicat mixte de gestion du CUCS de l’agglomération de Papeete, des maires des communes concernées, de représentants des ministères de la Polynésie française, de l’administrateur en charge de la politique de la ville auprès du Haut commissaire à la République et des participants à la co-formation.

Le site du CUCS de l’agglomération de Papeete : http://www.cucs.pf/

EN ATTENDANT LE COMPTE-RENDU COMPLET DE LA CO-FORMATION, VOICI L’ESSENTIEL DE CE QUI EST RESSORTI DES TRAVAUX MENÉS PAR LES TROIS GROUPES.

 

Sur le diagnostic

Les travaux :

  • La démarche de diagnostic
  • Les sources de données
  • La problématisation des enjeux

Ce qui ressort :

  • Une bonne connaissance « empirique » des territoires
  • Le besoin de mieux « problématiser » la description des points forts et faibles du territoire
  • La difficulté de décrire un territoire morcelé et hétérogène
  • La nécessité pour le diagnostic de faire abstraction de la répartition des compétences
  • La nécessité d’avoir des outils statistiques adaptés, mais en relativisant leur importance
  • Des méthodes de partage partenarial à renforcer

Sur les équipes-projet

Les travaux :

  • Le positionnement du chef de projet et de la « politique de la ville » dans l’organisation locale
  • Le rôle et les missions du chef de projet
  • L’animation du réseau d’acteurs locaux
  • L’articulation entre les chefs de projet et l’équipe du syndicat mixte

Ce qui ressort :

  • Des chefs de projet très proches du terrain, avec une bonne connaissance des acteurs locaux
  • Un positionnement de la politique de la ville pas toujours stratégique et/ou instable ces dernières années dans l’organisation communale
  • Un sentiment de « dépassement » vis-à-vis de la situation qui mobilise souvent l’énergie sur les urgences plus que sur l’innovation ou qui oblige à faire des « impasses »
  • Un manque d’opérateurs de terrain (ou un manque de qualification)
  • La nécessité de développer l’animation du réseau d’acteurs locaux et les coopérations intercommunales
  • La fonction ressources/appui/coordination/action du syndicat à consolider

Sur la participation des habitants

Les travaux :

  • Les différents niveaux de participation
  • Les formes et les méthodes de participation
  • Deux mises en pratique : le diagnostic en marchant et une réunion avec des associations d’habitants
  • La participation des associations à l’élaboration du projet de territoire
  • Les enjeux, les risques, les limites…

Ce qui ressort :

  • Les associations d’habitants comme atout
  • Le temps nécessaire pour inscrire la participation dans les pratiques quotidiennes et institutionnelles
  • Les méthodes nécessaires pour construire en amont la participation et l’intégrer à la démarche de projet comme à la gouvernance
  • Ne pas focaliser sur les questions de légitimité, de représentativité, de nombre…
  • Le projet a plus de chance de réussir avec une démarche participative
  • Chacun peut s’y retrouver : valorisation et pertinence de l’action publique

Sur la gouvernance

Les travaux :

  • La mise en place d’un projet de territoire : avec une équipe projet intégrée , avec une organisation identifiée
  • Comment organiser une gouvernance adaptée ?
  • Des points de difficultés
  • Différentes figures d’ingénierie territoriale : l’ingénierie d’action, l’ingénierie de projet, l’ingénierie organisationnelle

Ce qui ressort :

  • L’existence d’un portage politique fort avec des élus concernés
  • L’importance de « mettre des mots » sur des modes de gouvernance différents pour prendre du recul
  • L’importance de développer la transversalité au sein des collectivités et sur le territoire
  • L’importance de développer, de façon partagée, les systèmes/outils de suivi et d’évaluation des actions des politiques des différents partenaires
  • La difficulté à articuler des objectifs à court, moyen et long terme autour d’un projet
  • Un partenariat institutionnel à conforter sur les enjeux stratégiques pour le futur contrat

Et les participants retiennent de la co-formation :

  • L’intérêt de maintenir une dynamique de réseau
  • L’intérêt des outils méthodologiques et des techniques d’animation participative évoqués lors des séquences
  • L’enrichissement mutuel au sein du groupe : écoute, échanges de pratiques…
  • Mais des sujets à approfondir : le système d’évaluation, les enjeux, la relation techniciens/élus

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire