« L’apport de la Politique de la ville à l’effort collectif de prévention et de lutte contre la radicalisation », une note de l’IRDSU

Les événements tragiques des derniers mois, au-delà des dérives individuelles et du contexte géopolitique, sont la marque d’évolutions de notre société. Ils sont la “partie émergée” d’un iceberg complexe, fait d’un mélange de tensions sociales, de ségrégation urbaine et d’implantation profonde des phénomènes radicaux chez une partie de la population française. Les pouvoirs publics et l’ensemble de la société ont un rôle à jouer face à ces menaces.

La Politique de la ville recouvre une partie des enjeux qui sont au cœur de la question de la radicalisation : insertion sociale, éducation, prévention, sécurité… Elle a par ailleurs, dans sa logique de développement social, vocation à mettre en œuvre des projets, à imaginer de nouvelles politiques publiques, à créer du partenariat et à associer les personnes concernées. (…) 

telecharg color NEWNote IRDSU – Lutte contre la radicalisation – mai 2017

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire