ÉTAT DE LA PAUVRETÉ EN FRANCE : Préjugés et cohésion sociale

logo_secours_catho

Dans la nouvelle édition de son rapport sur l’état de la pauvreté en France, le Secours catholique dresse le triste constat d’un enracinement de la précarité en France. Cette précarité n’est pas que monétaire souligne l’association. Au-delà des difficultés financières, de nombreuses personnes ont recours au Secours catholique pour rompre leur isolement et leur solitude. C’est notamment le cas des personnes âgées, frappées par une solitude et une précarisation croissante. L’observatoire s’alarme également de la situation des étrangers sans situation légale, qui se trouvent dans une grande détresse et font face à des difficultés d’hébergement. Le rapport attire l’attention sur le fait que le CDI ne protège plus de la précarité : l’association rencontre un nombre croissant de travailleurs qui ne parviennent plus à « joindre les deux bouts ». S’appuyant sur de nombreux récits illustratifs, le Secours catholique bat en brèche une série de préjugés cyniques sur la pauvreté : « Les pauvres font des enfants pour toucher les allocations familiales », « Les étrangers viennent profiter de la générosité du système social français » ou encore, « Si on cherche du travail, on trouve ».

 

pour lire le rapport, c’est ICI

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire