A Paris, des militants des quartiers défilent contre des violences policières qu’ils ne connaissent que trop bien

L’acte XII du mouvement des gilets jaunes avait lieu ce samedi 2 février à Paris.

Les manifestants avaient placé cette douzième mobilisation sous le signe des violences policières. L’occasion de dénoncer une dérive que les quartiers populaires connaissent de longue date, eux dont certains militants comme Assa Traoré étaient présents samedi. Reportage.

Le 2 février 2019 se tenait l’acte XII du mouvement des gilets jaunes, lancé depuis le 17 novembre 2018. C’est dans le froid et la grisaille que quelques dizaines de milliers de personnes (58 600 personnes selon le ministère de l’intérieur) ont marché de la Place Félix-Eboué jusqu’à la Place de la République à Paris, avec comme but de dénoncer les violences policières qui sont à l’origine des blessures de bien des manifestants, dans un contexte où les inquiétudes sur les LBD (lanceurs de balles de défenses) se multiplient et alors que l’utilisation de l’arme n’a pas été interdite par le Conseil d’État.

 

telecharg color NEWà lire sur le Bondy Blog

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire