« Les quartiers « populaires », un déni politique »

Djamel Blanchard, Fatima Mostefaoui, Nicky Tremblay, et Mohamed Mechmache, coprésidents et président fondateur de la coordination nationale “Pas sans Nous” : Les failles de notre société et la fragilité de notre démocratie ont été mises au jour durant la campagne électorale. Force est de constater qu’aucun programme présidentiel ne semble avoir pris la mesure des enjeux.

fleche bleu NEW« Les quartiers « populaires », un déni politique » sur LaGazette.fr le 11 avril 2017

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.