« On ne se sent pas représentés » : Pourquoi les jeunes de banlieue parisienne ne rejoignent pas les gilets jaunes

Les gilets jaunes rassemblent parisiens et provinciaux dans la rue depuis cinq semaines. Mais les quartiers populaires sont restés largement absents de la mobilisation. A la veille de l’acte VI, sixième semaine de protestation, quatre jeunes de banlieue parisienne, soutenant la mobilisation, expliquent cette absence par une crainte d’être stigmatisés « casseurs » et un sentiment de ne pas être « représentés » par le mouvement.

telecharg color NEWlire la suite sur le Bondy Blog

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire