Lutte contre les discriminations – Deux ministres à Vitry-le-François

La Lutte Contre les Discriminations mise à l’honneur à Vitry-le-François

Les professionnels du DSU, moteurs de la réflexion de l’inter-réseaux, sont unanimes : la lutte contre les discriminations doit sortir du seul cadre de la politique de la Ville et être portée de façon transversale à l’échelle territoriale.  Cette idée, défendue dans la contribution nationale pour la politique de la Ville de demain, a pu être portée directement auprès de la ministre déléguée à la Ville Nadia Hai, lors d’une visite à Vitry-le-François le 21 janvier.

Ce ne sont pas moins de deux ministres qui ont choisi la ville de Vitry-le-François pour mettre en avant le sujet des discriminations. « Le gouvernement ne pouvait choisir autre ville » selon Nadia Hai la Ministre déléguée à la ville qui, accompagnée de son homologue Elisabeth Moreno Ministre déléguée à l’égalité, a effectivement tenu à signer le Plan Territorial de Lutte Contre les Discriminations de la ville. Elles ont aussi souhaité visiter l’exposition née localement et qui « mérite de faire le tour de France car elle offre une approche ludique et pédagogique du sujet, ce qui permet de traiter la question à la racine pour dénoncer la catégorisation, les préjugés et les stéréotypes qui donnent lieu à des actes discriminatoires » selon les deux ministres. La ville est citée en exemple pour la dynamique qu’elle a su engager localement. Cheville ouvrière de ce plan et concepteur de l’exposition le chef de projet n’est autre que Khalid Ida-Ali, le président de l’IRDSU et référent du chantier PTLCD du réseau. « C’est une belle reconnaissance nationale pour la dynamique engagée localement et pour le chemin parcouru. C’est la rencontre de collègues spécialisés, engagés dans le chantier LCD du réseau, qui, au travers de confrontations, débats m’ont permis de monter en compétence et de comprendre au combien j’étais à côté. D’angle mort le sujet est passé central. Ce n’est pas un sujet « bancable» pourtant les élus, les collègues et les partenaires se sont engagés dans la démarche avec enthousiasme. La ville a engagé un process interne de formation des agents et de revisite de ses procédures. Les services de l’Etat (DRJSCS et DDCSPP) ont toujours accompagné la collectivité dans cet engagement. Les associations ne sont pas en reste telles que le Centre social et son dispositif d’accueil des enfants en situation de handicap, mais aussi tous les projets pilotés par la coordinatrice du Réseau d’Education Prioritaire sont à saluer ». Une classe de CM2 est d’ailleurs venue présenter aux ministres la manière dont ils ont abordé l’exposition et travaillé le sujet.

C’est aussi l’occasion de donner à voir que les territoires, quels qu’ils soient, sont riches et ont de la ressource. Cela dit aussi de l’importance du réseau. « Cette exposition immersive, aujourd’hui plébiscitée, je n’aurais pas pu la concevoir sans l’IRDSU. Je me suis directement inspiré du parcours éducatif de Strasbourg que j’ai découvert lors d’un séminaire LCD de l’IRDSU et j’ai souhaité l’adapter à notre sujet pour en épouser toute la complexité. Tous les savoirs capitalisés grâce à l’IRDSU ont pu être restitués et m’ont fait gagner un temps énorme ». Les 25 critères, l’inversion de la charge de la preuve, l’histoire des luttes, les étapes du processus discriminatoire, tout est abordé grâce à cet outil.

La ville avait aussi accueilli la restitution de l’expérimentation nationale portée par l’IRDSU et la Fédération Nationale de Centres Sociaux « Une voix commune avec les premiers concernés » et l’élu en charge de la thématique a fait partie des premiers signataires de la Charte du Réseau des élus mobilisés contre les discriminations que l’IRDSU a contribué à l’émergence». Ce coup de projecteur vient donc saluer un engagement qui s’inscrit dans la durée et peut servir d’exemple.

Retrouvez la vidéo de la visite ministérielle du 21 janvier 2022 à Vitry Le François

Retrouvez la contribution de l’IRDSU à la politique de la ville de demain

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.