« L’Onzus remet son 10eme rapport annuel » sur Ville.gouv.fr

 Le rapport, la synthèse + LA REVUE DE PRESSE

Ce rapport montre que les difficultés connues dans les quartiers prioritaires sont toujours aussi fortes. Trois indicateurs résument cette évolution :
- à niveau de qualification égale, le taux de chômage est deux fois plus élevé en Zus qu’ailleurs ;
- 36% des habitants des Zus vivent en-dessous du seuil de pauvreté soit un taux trois fois plus élevé que dans les autres territoires et c’est un enfant sur 2 qui vit dans une famille pauvre ;
- 11,6% des jeunes de Zus ne sont ni en emploi ni en formation, taux qui atteint 16% pour les jeunes diplômés. (…)

fleche bleu NEW« L’Onzus remet son 10eme rapport annuel au ministre délégué à la Ville » sur Ville.gouv.fr le 19 décembre 2013 

REVUE DE PRESSE

- « Rapport de l’ONZUS 2013. Les effets de la crise accentués dans les villes de banlieue », le communiqué de presse de Ville & Banlieue du 19 décembre 2013

« La présentation du rapport 2013 de l’ONZUS (Observatoire National des Zones Urbaines Sensibles) au ministre délégué chargé de la Ville François Lamy, le 18 décembre dernier, est l’occasion pour les maires de Ville & Banlieue de rappeler la situation éminemment spécifique des problématiques sociales et ségrégatives qui touchent les quartiers populaires.(…)« 

- « Zones urbaines sensibles : les huit principaux chiffres à retenir » sur LaGazette.fr le 19 décembre 2013

« Année après année, nous observons que le revenu fiscal est un indicateur synthétique des principaux chiffres d’où la décision de refondre la géographie prioritaire autour de ce critère de pauvreté. Cela ne veut pas dire qu’il doit se confondre avec une analyse de causalité ni qu’il faille appliquer la même politique de la ville sur des territoires divers qui ont tous leurs spécificités », a mis en garde Bernadette Malgorn, présidente du conseil d’orientation de l’ONZUS. (…)« 

- « 20% des enfants de 2 ans en zone d’éducation prioritaire scolarisés » sur LaGazette.fr le 19 décembre 2013

« Le taux d’enfants de moins de deux ans scolarisés en zones d’éducation prioritaire a grimpé de 2,9 points à la rentrée 2013 pour atteindre 20,4%, pour un objectif à terme de 30%, selon une étude du ministère de l’Education nationale publiée mercredi 18 décembre. (…)« 

- « Rapport Onzus 2013 : aucune embellie à signaler dans les quartiers » sur Localtis.info le 19 décembre 2013

« Il a retenu cinq chiffres qui selon lui « confirment que la crise est plus dure dans ces quartiers, et qu’il y a bien une fracture territoriale dans notre pays » : à niveau de qualification égale, le taux de chômage est deux fois plus élevé en ZUS qu’ailleurs (24,2%) ; 36% des habitants des ZUS vivent en-dessous du seuil de pauvreté (soit un taux trois fois plus élevé que dans les autres territoires) « et c’est un enfant sur deux qui vit dans une famille pauvre » ; 11,6% des jeunes de ZUS ne sont ni en emploi ni en formation (taux qui atteint 16% pour les jeunes diplômés). (…)« 

- « Les effets de la crise se sont concentrés en banlieue » sur LeMonde.fr le 19 décembre 2013

« La crise s’installe durement et durablement en banlieue. Les données statistiques relevées par l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus) dans son rapport 2013, et rendues publiques mercredi 18 décembre par le ministre délégué à la ville, François Lamy, le confirment crûment. Comme une piqûre de rappel à l’heure où la loi sur la ville est discutée au Parlement. (…)« 

- « L’illettrisme, fléau des zones urbaines sensibles » sur LaCroix.com le 19 décembre 2013

« Selon le rapport annuel de l’ONZUS, l’observatoire national des zones urbaines sensibles, publié mercredi 18 décembre, le taux d’illettrisme est quatre fois plus élevé chez les jeunes de 16 à 29 ans de ces quartiers que dans le reste de la population. (…)« 

 

 

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.