Périphéries – Thomas Kirszbaum : « Il y a un important déficit démocratique dans la politique de la ville »

Les quartiers populaires regorgent de ressources et d’énergies. Comment les valoriser ? C’est pour apporter des éléments de réponse à cette question que le réseau Amadeus qui réunit les responsables de la politique de la ville des plus grandes agglomérations françaises a demandé au sociologue Thomas Kirszbaum de lui faire des propositions. Pour le chercheur, la principale ressource à mobiliser est celle des habitants eux-mêmes, souvent laissés de côté. Et la méthodologie qu’il préconise consiste à arrêter de considérer les habitants comme des simples usagers de leur quartier pour en (re)faire des citoyens à part entière. Il faut selon lui s’attaquer au déficit démocratique de la politique de la ville mais aussi que les habitants se mobilisent eux-mêmes pour se constituer en un groupe de pression capable de se faire entendre. Thomas Kirszbaum répond aux questions d’Edouard Zambeaux


fleche bleu NEWUne émission à réécouter en ligne sur FranceInter.fr

 

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.