Métropolitiques – « Quand la vulnérabilité autorise l’exploitation : l’arnaque, une pratique ordinaire en copropriétés dégradées »

Le quotidien des habitants des copropriétés dégradées des grands ensembles marseillais est marqué par des décennies d’abus. Johanna Lees, en s’intéressant à ces « arnaques » ordinaires, nous propose un voyage au cœur d’un jeu d’acteurs du logement trouble auquel les fournisseurs d’énergie prennent désormais part.

fleche bleu NEW« Quand la vulnérabilité autorise l’exploitation : l’arnaque, une pratique ordinaire en copropriétés dégradées » sur Metropolitiques.eu le 24 février 2016

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.