« Et si l’ingénierie urbaine se posait plus de questions ? »

De sa pratique de l’urbanisme dans les métropoles parisienne et marseillaise, Antoine Valbon tire plusieurs enseignements. Il appelle notamment à une nécessaire évolution de l’ingénierie dans les territoires métropolitains : moins obnubilée par les réponses techniciennes, plus soucieuse des questionnements, plus précise dans l’observation, plus ouverte aux apports des autres disciplines, plus attentive, enfin et surtout, aux habitants des territoires qu’elle prétend gérer.

fleche bleu NEW« Et si l’ingénierie urbaine se posait plus de questions ? » sur Metropolitiques.eu le 20 mars 2017

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Poster votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.