Julie Andraud, de Périgueux, cherche des exemples de panneaux d’information interactifs, sur la voie publique, avec des interfaces en plusieurs langues

Bonjour,

Je suis Julie Andraud, cheffe du Projet de Rénovation Urbaine de Chamiers (Dordogne) dans le cadre du NPNRU (opération à intérêt régional).

Pour la mise en place de notre Maison du Projet, nous avons pensé, avec le Conseil Citoyen, installer une vitrine interactive. L’idée étant d’assurer une information continue à tous les habitants du quartier, y compris ceux qui ne viendront jamais aux ateliers de concertation ni même ne passeront le pas de la porte de la Maison du Projet.

Le quartier étant composé d’une part très importante d’habitants d’origine étrangère maîtrisant peu voire pas du tout la langue française à l’oral et à l’écrit, la vitrine nous semblait apporter un début de réponse avec la possibilité de proposer des interfaces en langue étrangère en plus d’un travail iconographique approprié. Diverses sources m’indiquent qu’il est illégal de proposer des outils « publics » en langue autre que la langue française (référence à la Loi Toubon).

Je souhaitais savoir si d’autres collectivités avaient proposé ce genre d’outil et s’ils avaient été confrontés à ce problème-là. Plus globalement, j’aimerais bénéficier de retours d’autres collectivités sur les méthodes mises en place pour pallier cette difficulté d’accès à la langue française.

Merci beaucoup !

VOUS POUVEZ RÉPONDRE AU SVP OU ENVOYER DES DOCUMENTS

VIA LE FORUM CI-DESSOUS

Vos contributions, avis et retours d'expérience

Poster votre contribution

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.