Sandra Janin et Aline Ghrab, de Blois, cherchent des témoignages de professionnels qui ont travaillé avec les habitants sur des questions d’interculturalité

Bonjour,

Nous sommes Sandra Janin, coordinatrice du PRE, et Aline Ghrab, chef de projet CUCS, à la ville de Blois.

Dans le cadre du PRE des réflexions ont été menées en 2011 sur les enjeux culturels dans l’Éducation avec les acteurs locaux du territoire.
Aussi, ils nous a semblé important de poursuivre cette démarche avec les acteurs de terrain (associations, membres des équipes pluridisciplinaires, travailleurs sociaux…) au sein d’une formation action sur « l’interculturel » pour améliorer l’accompagnement des familles dans le processus éducatif.

Cette formation action repose sur plusieurs objectifs et plusieurs principes :

1/ Avoir des clefs de compréhension, des repères sur la notion « d’interculturel », sur les pratiques interculturelles
2/ Sensibiliser les professionnels aux questions culturelles qui sont liées aujourd’hui moins aux attaches territoriales qu’aux questions de mobilité physique, socio-ethniques, imaginaires et sociales.
3/ Permettre aux personnes de prendre de la distance par rapport à leurs représentations personnelles et leur positionnement professionnel.
4/ Organiser le collectif autour de nouvelles pratiques et de nouveaux outils.
5/ Créer des temps d’échanges avec les habitants pour améliorer les clefs de compréhension de chaque acteur

Pour mener à bien cette formation, nous avons fait appel à deux professionnels, Morgane Bindel Formatrice à l’ITS de Tours « éducation spécialisée »  et Emmanuel Perret médiateur interculturel.

Cette formation est organisée en trois temps :

– La première journée centrée sur les objectifs 1 et 2 a permis aux professionnels de mettre en évidence les notions de rencontre, de culture, de représentations sociales et d’interculturalité dans la rencontre. A travers les ateliers proposés, il s’agissait pour chaque participant de se questionner sur eux même en tant qu’individu et professionnel.
– La deuxième journée sera centrée sur les objectifs 3 et 4. Nous travaillerons donc sur la dimension collective via des ateliers et donc la co-construction. A travers ce programme, nous souhaiterions amener les professionnels à réfléchir sur des processus pour aller à la rencontre des habitants afin de leur proposer un travail commun sur l’interculturalité.

Pour conclure ce premier cycle, nous souhaiterions, lors de la dernière demi-journée de formation prévue le 10 avril (après-midi), organiser une rencontre avec des professionnels et des habitants ayant déjà travaillé sur cette question de la rencontre interculturelle.

Je vous sollicite donc pour savoir si vous seriez intéressé pour venir rapporter  votre expérience et votre témoignage auprès des acteurs locaux du blésois.

Bien cordialement.

 

VOUS POUVEZ RÉPONDRE AU SVP OU ENVOYER DES DOCUMENTS

VIA LE FORUM CI-DESSOUS

Vos contributions, avis et retours d'expérience

Poster votre contribution

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.