La Politique de cohésion de la Ville

 

Lors des dernières élections municipales, plusieurs professionnels exprimaient leur difficulté à faire comprendre la complexité de la politique de ville aux nouveaux élus en charge de cette délégation.

Un groupe de professionnels s’est donc penché sur la question pour concevoir un document répondant à leurs attentes.

Si sa forme vous étonne, c’est tout d’abord parce qu’il est pensé pour faire l’objet d’une présentation commentée à votre élu. « La Politique de cohésion de la Ville » est donc un document recto-verso à déplier au fur et à mesure de sa présentation. Accompagnée de schémas explicatifs, il permet de se saisir du cadre, des enjeux et des contours de la politique de la ville.

 À utiliser sans modération ! Avec ses élus, ses collègues, de nouveaux partenaires, etc

 

 

 Intéressé(e) ?

Adhérents, remplissez le formulaire ci-dessous.

 

Coop ou pas Coop

Coop ou pas Coop

La coopération on en parle beaucoup en politique de la ville. C’est même une injonction permanente qui aujourd’hui devient encore plus nécessaire pour aborder les enjeux des transitions.

Mais que recouvre cette injonction ?

Et pourquoi coopérer ?Mettre en place un programme d’actions et remplir tous ensemble des tableaux Excel est-ce coopérer ? 

Travailler tous ensemble à de la transformation d’un territoire avec les habitants, avec tous les acteurs ? mais comment ? 

Pensons-nous le travail dans les quartiers avec les habitants, les associations, les partenaires, de la même façon ?

Est-ce que nous n’avons pas notre propre manière de penser la coopération en tant que professionnels ? 

Sur le terrain, nous professionnels de la politique de la ville nous constatons que la coopération inter-acteurs, avec les habitants, les associations, ça ne se décrète pas !  Au-delà des concepts et des méthodes coopératives, les professionnels de l’IR-DSU sont convaincus que pour qu’un climat coopératif se mette en place, il faut partir des postures de chacun et des objectifs que le collectif se défini.

Mais comment faire percevoir à des collègues, à un partenaire, à un président d’association, à un bailleur, à un élu, que faire de la coopération c’est d’abord sortir des présupposés, des schémas de pouvoir ?

Comment construire ensemble, faire évoluer sa propre posture, passer réellement du je au nous ?

Sur ce sujet délicat, les professionnels du DSU ont conçu un jeu pour éprouver la coopération en l’expérimentant, pour faire réfléchir chacun et faire progresser la réflexion collective à partir d’une forme ludique.

Le jeu « COOP ou pas COOP » que l’on vous propose n’est pas un modèle à reproduire, ni une règle à appliquer. A partir d’un sujet : la transformation d’un territoire par les habitants, c’est avant tout un prétexte à débat, pour susciter des réactions, générer des appréciations communes comme des désaccords, faire réfléchir sur les personnages et les actions à mettre en œuvre. C’est de la fiction…si vraisemblable.

Le jeu COOP ou pas COOP est donc un objet à s’approprier, un super outil pour mettre la question de la coopération effective et de la cohésion en débat au sein d’un collectif (interne, inter- partenaires).

1 2 3 6